Domaine TAILLEURGUET

Le domaine Tailleurguet est situé à l’extrémité Sud-ouest du département du Gers sur la commune de Maumusson. Propriété familiale depuis plusieurs générations, dans une région de polyculture, André Dartigues a laissé à son gendre François Bouby, prendre en main l’exploitation. Il consacre 9 ha à la culture de la vigne pour produire des vins d’AOC Madirans (rouges) et d’AOC Pacherenc du Vic-Bilh. La vigne est implantée pour partie sur des sols argileux (coteaux sud-est) et pour partie sur des sols argilo-calcaires (coteaux sud-ouest). Entre savoir faire, tradition et modernité, tous les moyens sont mis en œuvre pour arriver à l’obtention d’un produit de qualité, que ce soit pour la culture de la vigne, les vinifications ou l’élevage des vins. vigne, les vinifications ou l’élevage des vins. Marie-Luce Cazamayou, auteur de l’ouvrage « Madiran le vin du terroir, aux Editions la Renaissance du Livre » a rencontré André Dartigues et le considère comme l’historien du vignoble, toujours actif. Il n’a que 75 ans ! Ce n’est pas un homme à rester assis à attendre. Il est dans la vigne, « Il taille » dit son gendre. …C’est le genre d’hommes à ne jamais se plaindre de son travail. Il provoque en plaisantant les visiteurs qui, il en est un peu convaincu, ne savent pas ce qu’est le vrai travail, c’est-à-dire le travail manuel, celui qui fatigue physiquement, celui qui laisse la tête libre pour parler, pour réfléchir, ou pour se raconter des histoires. Car Monsieur Dartigues aime beaucoup l’histoire de son vignoble, qu’il a suivie et vécue, dont il a été le témoin et l’acteur. André Dartigues explique la véraison, qui est le moment où on passe d’une grappe verte, fermée, à l’apparition des raisins dans leur belle couleur noir-violet. Selon André Dartigues : « Les cellules éclatent. Le sucre entre en jeu, la feuille accomplit son travail de laborantine. En une journée, le miracle s’accomplit pour chaque grain de raisin. Si la floraison n’a pas été étalée, c’est très rapide aussi. S’il se met à faire trop chaud ou trop froid, le processus s’arrête ; on dit alors que la vigne se stoppe. Evidemment, on n’aime pas çà, car ce n’est pas très prometteur pour la qualité. »