Domaine du MOULIE

Le domaine du Moulié, en conversion agriculture biologique certifiée, compte 16 ha de vigne, 14,5 en Madiran et 1,50 en Pacherenc du Vic-Bilh. C'est en 1920 que la famille Chiffre vient s'installer dans le Gers en provenance de Labastide Ruairoux (Tarn 81). Edouard, Denis et Louis Chiffre perpétuent alors les activités viticoles du domaine. En 1958, à la Mort  d'Edouard, Pierrette sa fille, reprend la propriété familiale et continue à vendre  "à la citerne" sa production dans la région. En 1981, Pierrette et son mari Michel Charrier,  mettent en bouteille la première cuvée (millèsime 79) du domaine du Moulié. C'est ainsi que depuis 1981, le Domaine du Moulié produit une gamme de Madiran et de Pacherenc  du Vic-Bilh (depuis 1990)  emprunte de traditions et de modernismes. En 2002, c'est la retraite pour Pierrette et le flambeau est confié à deux de ses filles Lucie l'ainée et Michèle la Benjamine. La première prend en charge la partie vinification et élevage des vins et la seconde la culture de la vigne" sur les coteaux pentus » du domaine. La propriété compte aujourd’hui 16 hectares, 14 en Madiran et 2 en Pacherenc. Récemment les deux sœurs ont amorcé une mutation du domaine avec le passage d'une partie de la production en culture biologique. En Gascon, Moulié signifie à la fois: moulin et meunier. Le domaine est bâti le long de  l'ancien chemin qui menait au moulin du village situé sur le Bergons un petit affluent de l'Adour. Même s’il n’existe aucune preuve formelle, l'implantation du domaine sur une crête, son nom, pourrait suggérer la présence au moyen-âge d'un moulin à vent.